Nouvelle version ! Conforme COVID-19 et loi n°3718 : Notre document unique d’évaluation des risques professionnels évolue pour rester conforme à l’évolution de la loi. Le document contient désormais un onglet « Prévention des risques » déjà pré-rempli par nos soins. La modification des risques est encore simplifié grâce à de nouvelles listes déroulantes. De plus, le document est désormais optimisé pour être imprimable directement au format A4 sans aucun réglage de votre part. Le design du document a également été intégralement revu pour être toujours plus ergonomique et toujours plus simple à prendre en main.

 

Il inclut l'évaluation des risques liés au Coronavirus comme l’exige la réglementation. L’obligation du port du masque comme moyen de prévention dans les espaces clos et collectifs y est inscrit, selon les mesures du gouvernement entrée en vigueur le 1er Septembre 2020.

 

Notre document unique d’évaluation des risques à destination des magasins de vélos au format Excel est défini selon 4 unités de travail.

 

_ Vente à la clientèle

_ Atelier de réparation

_ Administratif

_ Dans les locaux

 

Ce document est déjà complété avec l'ensemble des risques professionnels de la profession. Il respecte la réglementation en vigueur sur l'évaluation des risques professionnels à la charge de l'employeur : Article L. 4121-3 et L. 4121-2 du Code du travail.

 

Le résultat est un fichier Excel de 5 pages contenant :

  • Une première de couverture. 
  • Une page de garde avec les renseignements utiles sur l'entreprise.
  • Les rappels réglementaires sur les DUERP
  • La présentation de la méthode d'évaluation des risques.
  • La trame du document unique avec 28 risques détaillés, évalués, ainsi que des moyens à mettre en oeuvre pour les réduire.

 

Comme tous nos documents, ce fichier ne contient aucun verrou et est modifiable à volonté.

 

Vous retrouverez dans ce document les risques majeurs rencontrés par les entreprises de vente de vélo. En voici un extrait :

 

Les risques liés à la manutention : Les réparateurs vélos sont amenés à réaliser des manutentions au cours de leurs journées de travail : Soulever des vélos pour les suspendre, porter les pièces détachées lors des livraisons, etc. Bien que le risque soit présent toute l'année chez les réparateurs vélos, la fréquence est souvent plus importante lors au printemps et en été en raison de la reprise de la saison sportive. Les manutentions peuvent engendrer des Troubles-Musculo-Squelettiques, notamment au niveau du dos et des membres supérieurs : bras, épaules, coudes, poignets avec des couleurs sur le court terme et des tendinites sur le long terme. Pour réduire les risques liés aux manutentions, il est nécessaire d'être équipé et d'utiliser du matériel de manutention chaque fois que cela est possible (Diable pour le transport des petits cartons, chariots pour le transport des palettes). Il est important de respecter les bonnes postures lors des manutentions.

 

Les risques liés au contact cutané avec des produits chimiques : Les réparateurs vélos utilisent au quotidien plusieurs produits chimiques tels que des solvants (ex : dégraissage de chaînes de dérailleurs), des huiles (ex : lubrification des chaînes de dérailleurs) ou des graisses (ex : graissage de pédalier). Le risque est principalement présent lors de l'utilisation de ces produits chimiques, mais aussi lors du nettoyage et du rangement de l'atelier et des outils. Les dommages engendrés par le contact des produits chimiques sont variés et dépendent du produit. La plupart engendrent des rougeurs, des risques allergiques, des desquamations (peau qui pèle). D'autres produits sont susceptibles de provoquer des Cancers, des Mutations, voire une Roprotoxicité (produits CMR). Pour réduire l'exposition de la peau aux produits chimiques, il est nécessaire de porter des gants de protection de mécanique résistant et étanche. Pour cela, repérer le marquage EN374 sur les gants. Il garantit la protection contre le risque chimique. Préférer l'utilisation de gants en nitrile aux gants en latex pour éviter les allergies.

 

Les risques liés aux mauvaises postures : Les réparateurs de cycles adoptent parfois des postures contraignantes lors de la réparation de pièces de vélos. La principale de ces postures est celle consistant à voûter son dos pour être à la bonne hauteur. Le risque de travailler voûté est plus particulièrement présent lorsque l'on doit réparer des pièces sur l'établi, car celui-ci est très rarement réglable en hauteur. Adopter une position courbée trop fréquemment entraîne des dorsalgies à court terme comme à long terme : douleurs musculaires, sciatiques, modification de la posture avec risque de cyphose. Pour réduire les risques liés aux postures contraignantes, les identifier dans son quotidien. Une fois que l'on a pris l'habitude d'identifier les tâches où l'on adopte des postures contraignantes, il est facile de les éliminer en réglant la hauteur de travail à l'aide de différents moyens : engins de levage pour les vélos, rehausse d'établis, etc.

 

Les risques liés aux gestes répétitifs : Les réparateurs de vélos sont amenés à réaliser de nombreux gestes répétitifs du fait de l'utilisation d'outillage à main : clé, tournevis, etc. Le risque est principalement présent lors du démontage de pièces nécessitant de dévisser beaucoup de vis et/ou d'écrou. De nombreux gestes répétitifs exercés avec l'outillage à main engendrent des douleurs musculaires et articulaires sur le court terme, et possiblement des Troubles Musculo Squelettiques plus importants sur le long terme. Pour réduire les gestes répétitifs, il peut être très intéressant sur le plan de la santé comme sur le plan de la rentabilité de substituer l'outillage à main par de l'outillage électrique. Pour cela, privilégier l'achat d'une visseuse de petite taille, de faible poids, avec un couple important, mais qui soit réglable pour s'adapter aux différentes taches.

 

Les risques de pincements : Lors de la réparation des vélos, les pièces en rotations du cycle peuvent provoquer des pincements chez les réparateurs : rayons des roues, chaînes, dérailleurs avant / dérailleur arrière, etc. Le risque de pincements est principalement présent lors des tâches nécessitant d'entraîner le pédalier : dévoilage de roues, réglage de dérailleur, changement de pièces de transmission, etc. Les pincements peuvent engendrer des hématomes, des écrasements de membres, voire des fractures dans le pire des cas. Pour réduire les risques de pincements, il est important de porter des gants de mécaniciens résistants aux coupures lors de la réparation des cycles. Privilégier les EPI portant la certification EN388 garantissant que l'équipement a été testé pour les risques mécaniques.

 

Fin de l'extrait.

Document Unique : Magasin de vélos

€99.00 Prix original
€74.25Prix soldé
  • L'entreprise achetant ce document est la seule à pouvoir en bénéficier à son propre compte. Elle peut à ce titre modifier le document comme bon lui semble. Toute reproduction et/ou diffusion de ce document, en tout ou en partie, est interdite et sera suivie de poursuites judiciaires.

4.6
57 (Satisfaction client)
Laissez votre avis sur nos produits
Laissez nous votre avisContenu médiocre! Je le fais savoir auprès du service support en exigeant réparation.Contenu moyen! Et en plus j'ai besoin du service support pour l'utiliser.Contenu moyen! je sollicite le service support pour demander modification.Contenu complet mais j'ai quand même besoin d'assistance pour mon document.Contenu complet, je n'ai même pas besoin de demander d'assistance au service support!Laissez nous votre avis
Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Paiement Sécurisé
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Service Support