Évaluation des risques professionnels des Plombiers.

Le secteur de la plomberie en France représente pas moins de 43 000 entreprises employant au total 60 000 salariés. Il s'agit donc d'un secteur d'activité fournissant un grand nombre d'emploi, mais qui ne sont pas pour autant sans risque. En effet, être plombier c'est aussi s'exposer à de nombreux risques professionnels, qu'ils soient physiques, chimiques, ou encore routiers.

Que ce soit dans le but de commencer une démarche d’évaluation et/ou de prévention des risques dans votre entreprise de plomberie, ou bien pour démarrer la rédaction de votre DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels), nous vous proposons cet article dont le but est de résumé les principaux risques professionnels inhérents à votre profession.

Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels pour Plombier.png

Les risques physiques du métier de plombier.

Parmi les tout premiers risques auxquels sont soumis les plombiers figurent ceux liés aux postures contraignantes. Les plombiers doivent les adopter lors des divers travaux qu'ils sont amenés à effectuer. En effet, ils sont amenés à travailler régulièrement dans des espaces restreints et confinés (ex : sous des lavabos, sous des éviers) ce qui leur demande d'adopter des postures contraignantes (exemple : torsion du buste, position accroupie, agenouillée ou allongée, bras en l'air, etc.). Ces conditions de travail sont présentes toute l'année et il n'y a pas de période de surexposition particulière dans l'année. Cela dépend plus particulièrement de la zone de travaux (accessibilité du lieu de travail, espace disponible, etc.). Les principaux dommages possibles sont des Troubles dorso-lombaires, des Troubles Musculo-tendineux ainsi que des Troubles Musculo Squelettiques sur le long terme.


Le deuxième risque physique lié au travail de plombier concerne l'outillage. Les plombiers sont en effet amenés à utiliser de l'outillage électrique (perceuse et meuleuse principalement), mais également des outils manuels (marteaux principalement) potentiellement dangereux. Les risques sont aussi particulièrement présents lors de l'utilisation d'outils électroportatifs, qu'ils soient à air comprimé ou manuel. Le risque augmente en cas d'absence d'EPI, en cas de travail dans la précipitation, en étant distrait ou en faisant plusieurs choses à la fois (ex : passer un appel téléphonique tout en continuant à travailler). Les principaux dommages possibles résultant de l'utilisation de l'outillage sont des foulures au niveau du poignet ainsi que des douleurs musculaires. Il peut également y avoir des plaies pouvant s'infecter, des hémorragies, voire des sectionnements ou des fractures dans certains cas.


Les plombiers peuvent aussi dans certains cas être exposés aux vibrations lors de l'utilisation de l'outillage. Les plombiers étant amenés à utiliser de l'outillage électrique générant des vibrations (perceuse et meuleuse principalement), mais également des outils   manuels (marteaux principalement), ils peuvent souffrir de pathologie des articulations (poignées et coudes principalement), du syndrome de Raynaud (doigts blancs, doigts morts) ou de trouble de la sensibilité des doigts. Ces risques se rencontrent principalement lorsqu'il faut percer ou meuler sur un chantier et dans une moindre mesure lors de l'utilisation d'outil manuel tel que le marteau.


Un des dangers prépondérants de beaucoup de professions manuelles tels que la plomberie est l'exposition fréquente au bruit. Les plombiers peuvent en effet être amenés à travailler dans des endroits bruyants ou à générer du bruit via l'utilisation de machines de découpe, et d'autres outils bruyants tels que des marteaux, des chalumeaux, ou des compresseurs s'il y'a nécessité d'utiliser des outils fonctionnant à l'air comprimé. Les risques liés aux bruits sont majorés en fonction de deux facteurs : le niveau de bruit moyen (exprimé en dB) ainsi que le temps d'exposition (en heures), à partir desquels on calcule l'exposition au bruit journalière (sur une période de 8h) et qu'il est vital de conserver sous le seuil des 85dB. Sur le court terme, l'exposition au bruit peut générer des céphalées, des acouphènes ainsi que de la fatigue. Sur le long terme, l'exposition à des bruits élevés génère une perte progressive de l'audition dont la plupart des travailleurs ne se rendent pas compte. Cela s'accompagne d'autres désagréments comme des vertiges, des acouphènes chroniques. L'atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels est reconnue comme maladie professionnelle.


Comme beaucoup d'autres professions nécessitant du matériel et la nécessité d'intervenir sur des chantiers éparpillés, être plombier signifie devoir faire de la manutention d'outils (ex : caisse à outils, outillage électroportatif) ou de matières premières (tuyaux PVC, colle, etc.). Ces manutentions sont généralement présentes tout au long de l'année et il n'y a donc pas de période ou ce risque est plus important qu'une autre. Dans les faits, les dangers de la manutention vont plutôt dépendre de l'accessibilité de la zone de travail et de la quantité de matières premières / d'outils à emmener sur le chantier. Les manutentions effectuées à dos d'homme sont responsable de Troubles Musculo Squelettiques divers et varié, mais qui touche principalement le dos (douleurs dorsales), les épaules (tendinites) et les bras. De manière plus large, on peut considérer que l'ensemble des membres supérieurs du corps est sollicité lors des manutentions et donc susceptible d'être endommagé sur le long terme.

Les risques chimiques du métier de plombier.

Les plombiers sont soumis à d'importants risques chimiques résultant de l'utilisation de produits chimiques principalement utiliser dans le but de nettoyer et coller. Ils sont en effet amenés à utiliser fréquemment des produits chimiques lors de leurs travaux tels que : détartrants, décapants, solvant, colles PVC, résine, silicone. Les risques liés à l'utilisation de ces produits sont majoritairement présents lors de la préparation de ces différents produits chimiques, lors de leur utilisation, mais également lors du nettoyage des outils sur lesquels ces produits sont présents. Les dommages à court terme sont rares (1% des arrêts de travail de la profession), mais les conséquences à long terme sont importantes : irritations cutanées et irritations respiratoires avec de possibles atteintes du système nerveux. De plus, certains produits peuvent être CMR, c'est à dire Cancerigène, Mutagène, et/ou Reprotoxique. Il est dans ce cas nécessaire d'essayer de les substituer par des produits alternatifs qui ne le soient pas.


Travailler dans la plomberie c'est aussi la possibilité de travailler dans de vieilles installations comportant encore des peintures au plomb ainsi que de l'amiante. En ce qui concerne cette dernière, l'amiante est souvent contenu dans les murs et les risques sont présents lorsque l'on génère des poussières de celle-ci. Les dommages possibles engendrés par l'amiante sont des maladies respiratoires graves, des plaques pleurales, le cancer des poumons et de la pièvre, ainsi que des fibroses. Pour le plomb, les dommages principaux engendrés sont des anémies, des troubles digestifs ainsi que des troubles du système nerveux. 


La présence d'amiante sur un chantier vous oblige selon le cadre légal Français à :

1) Repérer les matériaux contenant de l'amiante.

2) Protéger les travailleurs susceptibles d'être exposés à l'amiante avec évaluation des risques. 

3) Évaluer les niveaux d'empoussièrement.

4) Définir les modalités d'intervention sur les matériaux contenant de l'amiante.


En ce qui concerne l'intervention sur un chantier en présence de plomb, elle nécessite de respecter un cadre réglementaire relativement strict. Pour cela, il est nécessaire de se référer aux articles R4412-156, R4412-157, R4412-158, R4412-159, R4412-160 du Code du Travail.

Les risques routiers du métier de plombier.

Lorsque l'on est plombier, il est nécessaire de se rendre sur les différents chantiers sur lesquels on doit intervenir. Pour cela, la majorité des plombiers utilisent de petits véhicules utilitaires tels que des fourgons ou des fourgonnettes. Il est important de garder à l'esprit qu'en France, les risques routiers représentent en moyenne 1% des arrêts de travail de la profession de plombier et que ceux-ci pourraient en partie être évités, car ils sont dus à des négligences humaines. Les dangers liés à la route sont présents toute l'année et plus particulièrement lorsque les conditions de circulations sont mauvaises, notamment l'hiver et l'automne. Les principaux dommages possibles résultant des risques routiers sont des accidents de la route, des collisions, des blessures, des contusions, des écrasements, une amputation d'un ou plusieurs membres voire la mort dans le pire des cas. On ne rappellera jamais assez que contre les risques routiers, il est nécessaire d'assurer un entretien correct de son véhicule de chantier et de faire les vérifications usuelles (pneus et différents liquides tels que lave-glace). Il est important de prévoir à l'avance son temps de trajet pour ne pas refaire son retard sur la route et d'adapter sa vitesse aux conditions météorologiques tout en respectant le Code de la route. Ces mesures certes élémentaires peuvent néanmoins permettre de potentiellement sauver des vies.

Conclusion

La plomberie est une importante filière de recrutement en France et on estime qu'un peu plus de 10 000 jeunes sont actuellement en formation dans cette filière! Pour préserver la santé de ces professionnels de demain comme la santé de ceux qui sont en poste aujourd'hui, il est nécessaire de réaliser une évaluation des risques professionnels ainsi qu'une campagne de prévention des risques pertinente effectuée par un professionnel reconnu enregistré en tant qu'IPRP (intervenant en Prévention des Risques professionnels). Vous pouvez faire confiance à Document Unique Facile pour effectuer ces tâches, votre ingénieur-conseil expert en sécurité des entreprises.

Paiement Sécurisé.
CB / PayPal

Service Support Réactif
Réponse mail : 24h

Large Catalogue.
Disponibilité immédiate.
Téléchargement rapide.

Ingénieur conseil, à l'écoute de vos besoins par téléphone et par mail.