Évaluation des risques professionnels des Chauffagistes.

Les chauffagistes assurent ce rôle essentiel de maintenir nos équipements de chauffage en toute période de l'année. Sans eux, nous n'aurions pas des conditions de vie aussi bonnes que ce qu'elles sont sous nos latitudes, avec un climat qui nous expose à des températures négatives en hiver. Bien qu'essentielle, leur activité ne se fait pas sans situations dangereuses pouvant provoquer des risques professionnels divers et variés, qu'ils soient physiques, chimiques ou encore routiers.

 

Vous êtes chauffagiste et vous commencez la rédaction de votre DUERP (Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels)? Ou bien vous souhaitez mieux évaluer et prévenir les risques professionnels inhérents à votre secteur d'activité? Nous vous proposons au détour de cette fiche métier de résumer les principaux risques professionnels inhérents à votre profession.

Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels des Chauffagistes.png

Les risques physiques du métier de chauffagiste.

Pour commencer cette étude d'évaluation des risques, nous évoquerons une situation à risque très spécifique au métier de chauffagiste : l'exposition au monoxyde de carbone. Les chauffagistes sont en effet soumis aux risques d'intoxications par le monoxyde de carbone. Cela provient la majeure partie du temps d'une mauvaise combustion sur une chaudière sur laquelle doit intervenir le chauffagiste. Dans ces conditions, celle-ci peut dégager du CO, gaz potentiellement mortel en cas d'inhalation prolongée. Ce gaz mortel ne se rencontre que lors d'intervention sur des installations de chauffages en dysfonctionnement et où il n'y a pas de renouvellement d'air. Les risques sont en revanche élevés, car ce gaz est responsable d'une perte de connaissance pouvant par la suite engendrer la mort de l'intervenant si celui-ci y est exposé trop longtemps.

 


Autres risques possibles par inhalation, ceux liés à l'utiliser de produits chimiques à pression de vapeur saturante élevée lors de leurs travaux tels que des colles, des peintures, ainsi que des mousses d'isolation. Ces produits chimiques peuvent causer des dommages physiques   importants. Les chauffagistes peuvent s'y retrouver confrontés majoritairement lors de la préparation de ces produits chimiques, mais également lors de leur utilisation (ex : acide pour détartrage, hydrate d'hydrazine contre la corrosion, etc.) et lors du nettoyage des outils sur lesquels ces produits sont présents. Les   dommages provoqués par l'inhalation des produits chimiques diffèrent d'un produit à un autre. Cela dépend également de la dose inhalée (faible / importante) et de l'exposition (exceptionnelle / chronique). Certains   produits chimiques peuvent provoquer des atteintes au niveau du système nerveux ou s'avérer cancérigènes, mutagènes et/ou dangereux vis-à-vis du système reproducteur (CMR).


Du fait qu'ils sont amenés à réaliser des soudures sur certains métaux constitutifs des réseaux de chauffage, les chauffagistes sont amenés à s'exposer à certains risques spécifiques. Ces soudures peuvent être réalisées aussi bien lors d'installations d'équipements neufs ou bien lors de certains travaux de réparation sur des réseaux de chauffage existants. Ces soudures de tuyauterie s'accompagnent de multiples risques physiques dont les principaux sont des intoxications, des brulures cutanées ainsi que des lésions oculaires. De plus, les fumées générées par les travaux de soudures sont toxiques d'où la nécessité d'assurer une ventilation sur la zone de chantier. Cela peut se faire via deux ouvrants existants ou à défaut via un dispositif d'amenés d'air extérieur.


En plus des fumées de soudure, les chauffagistes peuvent aussi inhaler différentes poussières lors de leurs travaux, en particulier des résidus de combustion provenant d'appareils fonctionnant au fioul. Ces risques sont principalement présents lors de la mise en suspension des poussières de résidus de combustion sur des appareils de chauffage ainsi que lors d'un nettoyage à l'aspirateur par exemple. Ces poussières provenant de résidus de combustion, notamment de machines fonctionnant au fioul, sont cancérogènes tout comme le fioul lui-même.


Qui dit travaux de soudures dits également risques liés aux brulures. En effet, les chauffagistes sont soumis à d'importants risques de brulures en raison des soudures, mais pas uniquement. Le travail à proximité des chaudières en fonctionnement (flammes), l'utilisation de chalumeau, ainsi que la présence de pièces chaudes / d'eau chaude sur la zone de travail sont des vecteurs de risques importants. Le risque est présent toute l'année pour les chauffagistes, dès lors qu'ils interviennent sur un équipement en panne ou qui dysfonctionne. Les principaux dommages possibles sont des brulures au premier, au second, voire au troisième degré. Dans de très rares cas, cela peut aller jusqu'au décès de la personne. Dans cette profession, l'utilisation de combinaison de travail ignifugé est extrêmement recommandée.


Les réseaux de chauffages étant sous pression, les chauffagistes sont soumis au travail à proximité de conduites sous pression potentiellement vecteur de risques. Si ces conduites sont usées et qu'elles n'ont pas été consignées hydrauliquement, elles représentent un risque pour les personnes travaillant dessus. Le risque est donc majoré lors de tout travail à proximité ou sur une conduite sous pression à l'intérieur de laquelle circule un liquide, et qui n'a pas été consignée au préalable. En cas de rupture de conduite ou de mauvaises manipulations, les dommages possibles sont des chocs, des hématomes ainsi que des plaies occasionnées par des projections de métaux ou d'eau provenant d'une conduite sous pression. Il peut y' avoir également cécité partielle ou totale en cas de projection dans les yeux.


Les chauffagistes exerçant une activité manuelle, ils utilisent de nombreux outils, notamment lorsqu'il faut procéder au montage de nouvelles installations, ou bien lors des travaux de dépannages sur des installations existantes. L'utilisation d'outils manuels peut engendrer des dangers physiques dont les principaux sont des plaies pouvant s'infecter, des hémorragies, des foulures du poignet, voire des sectionnements ou des fractures dans certains cas. La probabilité de se blesser avec ces outils est augmentée lors de l'utilisation de ceux-ci dans la précipitation, ou bien en absence d'EPI. Le fait de faire plusieurs taches à la fois (ex : téléphoner tout en continuant à travailler) est aussi un facteur qui augmente la probabilité d'accident.


Mais ce que l'on oublie parfois c'est qu'avant d'utiliser ces outils manuels, les chauffagistes doivent les apporter sur le chantier. Cela est vecteur de risque que connaissent beaucoup de professions du bâtiment, à savoir les risques liés aux manutentions. De même, le démontage des chaudières nécessite la manutention de nombreux objets (carter, outils, pièces détachées, tuyaux). Le fait est que ces manutentions manuelles sont vecteurs de plusieurs dommages sur le long terme, notamment des douleurs dorsales sur le court terme ainsi que des Troubles Musculo Squelettiques sur le long terme touchant principalement les membres supérieurs que sont les bras, les épaules (tendinites) ainsi que le dos (dorsalgies).


Enfin, un risque plus secondaire, mais qu'il est tout de même nécessaire d'évoquer provient de l'utilisation de nombreux outils électroportatifs. En effet, les chauffagistes sont parfois amenés à utiliser de l'outillage électroportatif, principalement lors de travaux neufs (installations de nouveaux matériels, nouvelle tuyauterie), mais aussi lors de travaux de dépannages. Or, la force engendrée par cet outillage génère des risques physiques non négligeables tels que des foulures au niveau du poignet ainsi que des douleurs musculaires. Ces risques sont facilement évitables si l'on prend le temps avant intervention de régler la puissance des appareils électroportatifs au niveau nécessaire.

Les risques chimiques du métier de chauffagiste.

Les chauffagistes utilisent de nombreux produits chimiques au cours de la réalisation de leurs interventions. Cela les expose à des contacts avec des produits tels que des colles, des peintures ainsi que des mousses d'isolation. Certains de ses produits peuvent se retrouver au contact de leur peau et ainsi causer des dommages physiques qui diffèrent selon les produits mis au contact de la peau. Les premiers symptômes sont souvent l'apparition de rougeurs, des sensations de démangeaisons ou de brûlures. Des dermatoses, de l'eczéma, des fissures,   des crevasses et/ou des desquamations (peau qui pèle) peuvent ensuite se manifester. Enfin, en cas d'exposition répétée avec des produits classés CMR, des cancers, des mutations ainsi que des problèmes reprotoxiques sont possibles. 


Les chauffagistes sont souvent amenés à réaliser des travaux sur d'anciennes canalisations. Or, sur ces vieilles installations, les canalisations peuvent encore contenir du plomb, ce qui représente un potentiel source de risque. Les principaux dommages possibles engendrés par l'inhalation de plomb sont des coliques, des douleurs abdominales, des problèmes rénaux ainsi que des troubles de la reproduction. À forte dose, l'inhalation de plomb provoque encéphalopathies, neuropathies voire le possible décès de la personne. Il existe un cadre règlementaire strict prévu dans le Code du travail français concernant le travail en présence de plomb. Pour cela, se référer aux articles R4412-156, R4412-157, R4412-158, R4412-159, R4412-160.


Les chauffagistes sont souvent amenés à réaliser des travaux sur d'anciennes installations de chauffage. Or, celles-ci peuvent contenir de l'amiante, en particulier au niveau du calorifugeage, du flocage voire de certains joints, ce qui représente un potentiel source de risque. Les dommages principaux engendrés par l'amiante sont des maladies respiratoires graves, des plaques pleurales, des cancers des poumons et de la plèvre, des fibroses, etc. Pour réduire les risques liés à l'amiante, il est nécessaire de repérer les matériaux contenant de l'amiante, de protéger les travailleurs susceptibles d'être exposés à l'amiante avec évaluation des risques, d'évaluer les niveaux d'empoussièrement et de définir les modalités d'intervention sur les matériaux contenant de l'amiante.

Les risques routiers du métier de chauffagiste.

Il s'agit principalement des risques liés aux accidents de la route. Les chauffagistes sont en effet amenés à rouler sur route ouverte pour se rendre sur les chantiers. Cela signifie que dans certains cas ils peuvent faire face à des conditions de circulations dangereuses : neige, brouillard, givre, rafale de vent, etc. Pour eux, les risques routiers sont présents toute l'année et plus particulièrement lorsque les conditions de circulations sont mauvaises, notamment l'hiver et l'automne. Les principaux dommages possibles résultants des risques routiers sont des accidents, des collisions, des blessures, des contusions, des écrasements, l'amputation d'un ou plusieurs membres voire la mort.


Autre risque routier, celui inhérent à la nécessité de manoeuvrer sur les chantiers. Cela peut en effet s'avérer nécessaire pour changer les véhicules de place, en sachant que l'espace est parfois limité. Les risques liés aux manoeuvres sont présents toute l'année et plus particulièrement sur des chantiers avec beaucoup de personnes et peu de place / visibilité. Les principaux dommages possibles résultant de manoeuvres de véhicules sont des accidents, des collisions, une dégradation de l'ambiance de travail, ainsi qu'une situation de stress élevée pour les personnes ayant effectué la manoeuvre.

Conclusion

Que vous soyez chauffagiste ou bien plombier chauffagiste, vous exercez une profession ou les risques sont à la fois divers et potentiellement importants. C'est la raison pour laquelle votre entreprise nécessite une évaluation des risques professionnels ainsi qu'une campagne de prévention des risques pertinente effectuée par un professionnel reconnu enregistré en tant qu'IPRP (intervenant en Prévention des Risques professionnels). Nos documents uniques répondent à ces critères tout en vous offrant un calendrier de prévention des risques modifiable vous permettant d'améliorer les conditions de travail dans votre entreprise pour vous ainsi que pour vos collaborateurs.

Paiement Sécurisé.
CB / PayPal

Service Support Réactif
Réponse mail : 24h

Large Catalogue.
Disponibilité immédiate.
Téléchargement rapide.

Ingénieur conseil, à l'écoute de vos besoins par téléphone et par mail.