Nouvelle version ! Conforme COVID-19 et loi n°3718 : Notre document unique d’évaluation des risques professionnels évolue pour rester conforme à l’évolution de la loi. Le document contient désormais un onglet « Prévention des risques » déjà pré-rempli par nos soins. La modification des risques est encore simplifié grâce à de nouvelles listes déroulantes. De plus, le document est désormais optimisé pour être imprimable directement au format A4 sans aucun réglage de votre part. Le design du document a également été intégralement revu pour être toujours plus ergonomique et toujours plus simple à prendre en main. Il inclut l'évaluation des risques liés au Coronavirus comme l’exige la réglementation. L’obligation du port du masque comme moyen de prévention dans les espaces clos et collectifs y est inscrit, selon les mesures du gouvernement entrée en vigueur le 1er Septembre 2020.

 

Notre document unique d’évaluation des risques à destination des vignerons au format Excel est défini selon 6 unités de travail :

 

_ Travail de la vigne à la main (entretien des vignes / vendanges)

_ Machinisme agricole (tracteurs et/ou enjambeurs etc.)

_ Travail à la cuverie (vinification / embouteillage)

_ Travail administratif

_ Contact avec la clientèle

_ Environnement de travail

 

Ce document est déjà complété avec l'ensemble des risques professionnels de la profession. Il respecte la réglementation en vigueur sur l'évaluation des risques professionnels à la charge de l'employeur : Article L. 4121-3 et L. 4121-2 du Code du travail.

 

Gage de qualité du document : Étude basée sur :

 

_ L'article "La prévention des risques professionnels des viticulteurs et vignerons" de l'organisme Officiel Prévention.

 

Le résultat est un fichier Excel de 5 pages contenant :

  • Une première de couverture.
  • Une page de garde avec les renseignements utiles sur l'entreprise.
  • Les rappels réglementaires sur les DUERP.
  • La présentation de la méthode d'évaluation des risques.
  • La trame du document unique avec 48 risques détaillés, évalués, ainsi que les moyens à mettre en oeuvre pour les réduire.

 

Comme tous nos documents, ce fichier peut être modifié à volonté. Nous y avons inclus la méthode d'évaluation des risques simplifiés par listes déroulante vous permettant d'ajouter ou de modifier des risques facilement.

 

Vous retrouverez dans ce document les risques majeurs liés au métier de vigneron. En voici un extrait :

 

Les risques de chutes de plain-pied : Dans la cuverie, les vignerons sont exposés au risque de chute de plain-pied, notamment en raison de revêtements humides/mouillés ou bien en raison de l'encombrement des sols (ex : tuyaux permettant d'acheminer le moût d'une étape à une autre). Les risques de chutes de plain-pied sont présents toute l'année, mais sont majorés lors du nettoyage de la cuverie et lors des opérations nécessitant l'acheminement du moût d'une étape à une autre du procédé de vinification. Les dommages possibles engendrés par les chutes de plain-pied sont des foulures, des entorses, des hématomes, des coupures pouvant entraîner des hémorragies et s'infecter en cas d'absence de désinfection, ainsi que des fractures. De bonnes habitudes comme garder les sols en bon état de propreté, et ne pas laisser traîner d'objets au sol (ex : tuyaux) permettent de réduire significativement les risques de chutes. Il est conseillé de placer des revêtements antidérapants sur les surfaces les plus glissantes.

 

Le risque lié à l'exposition au gaz carbonique (CO2) : Lors du processus de vinification, la fermentation dégage du CO2 (dioxyde de carbone) responsable d'accidents graves, voire mortels. Le risque est présent lors du décuvage, c’est-à-dire lorsque l'on vide une cuve après une longue période de fermentation. Le CO2 est un gaz inoffensif à faible concentration, que nous rejetons continuellement de notre organisme. En revanche, si sa concentration augmente, des risques sur la santé sont possibles. Une exposition de 15 minutes à une atmosphère contenant 3% à 8% de CO2 provoque des difficultés respiratoires s'accompagnant parfois de maux de tête. Une exposition supérieure à 10% pendant plusieurs heures peut déjà entraîner la mort par asphyxie chez certaines personnes. Pour réduire les risques liés à l'exposition au CO2, il est recommandé d'avoir une ventilation des locaux efficace lors des opérations de décuvage. Pour assurer une protection collective, il est recommandé d'installer un détecteur de CO2 fixe mural avec seuil de détection à 3% de CO2 à installer en pied de mur, le CO2 étant un gaz plus lourd que l'air. Autrement, il est possible que chacun porte son propre détecteur de CO2.

 

Les risques liés à l'exposition au méthane (CH4) : Lors de la fermentation, certaines bactéries rejettent du méthane tout en utilisant la matière organique du moût pour se développer. Le méthane est un gaz incolore et inodore, explosif en cas de concentration supérieure à 44 000ppm. Le risque est principalement présent lors de l'ouverture des fûts de vins ou des cuves après de longues périodes de fermentation. Le méthane présente peu de risque pour l'être humain. Il n'est ni irritant pour les yeux, ni pour la peau. Il n'est pas cancérogène et il n'a jamais été prouvé qu'une exposition prolongée au méthane a une incidence sur l'être humain.Toutefois, des cas d'asphyxie rarissimes sont possibles en cas de concentration dans l'air supérieur à 44 000ppm. Mais à une telle concentration, le risque principal est plutôt celui d'explosion et d'incendie, pouvant provoquer des brûlures au premier, au second, au troisième degré, voire la mort. On ne peut pas réduire le risque à la source, mais on peut le diminuer en procédant au renouvellement fréquent de l'air via un système de ventilation. Il est également possible de se protéger collectivement en installant un détecteur de gaz mural mesurant la concentration de méthane en continu. Pour réduire les risques d'explosion, éloigner toute source de flammes et/ou d'étincelles situées à proximité des cuves et des fûts.

 

Les risques liés à l'exposition au Sulfite (SO2) : Lors des opérations de sulfitage, les vignerons peuvent utiliser des bouteilles de sulfites sous pression. Celle-ci présente un risque pour le vigneron en cas de fuite (bouteille, raccords). Le risque est présent lors de l'utilisation de SO2 sous pression, mais aussi lors de la préparation et du rangement des bouteilles. Les sulfites sont des gaz sous pression, corrosifs et toxiques. C'est par inhalation qu'il s'avère le plus néfaste en produisant de l'acide sulfureux dans les poumons. Au contact de l'humidité (peau et yeux), les sulfites peuvent former des acides irritants pouvant provoquer des brûlures. La Valeur Maximum d'Exposition (VME) est de 2ppm sans limite de temps d'exposition, tandis que la Valeur Limite de Courte Durée (VLCT) est de 5ppm pendant 15 minutes maximum. La Dose Létale 50% est de 3000ppm. Pour réduire les risques liés au sulfitage, il est important de vérifier le matériel utilisé : bon état des bouteilles sous pression, des raccords, et des tuyaux de gaz. Lors du sulfitage, suivre les consignes données par le fabricant du gaz. Il est recommandé de porter un masque avec une cartouche filtrante de type E protégeant totalement le visage. La Valeur Maximum d'Exposition (VME) est de 2ppm et la Valeur Limite de Courte Durée (VLCT) est de 5ppm sur une durée consécutive de 15 minutes maximum.

 

Fin de l'extrait

Document Unique : Vigneron

€99.00 Prix original
€74.25Prix soldé
  • L'entreprise achetant ce document est la seule à pouvoir en bénéficier à son propre compte. Elle peut à ce titre modifier le document comme bon lui semble. Toute reproduction et/ou diffusion de ce document, en tout ou en partie, est interdite et sera suivie de poursuites judiciaires.

4.6
57 (Satisfaction client)
Laissez votre avis sur nos produits
Laissez nous votre avisContenu médiocre! Je le fais savoir auprès du service support en exigeant réparation.Contenu moyen! Et en plus j'ai besoin du service support pour l'utiliser.Contenu moyen! je sollicite le service support pour demander modification.Contenu complet mais j'ai quand même besoin d'assistance pour mon document.Contenu complet, je n'ai même pas besoin de demander d'assistance au service support!Laissez nous votre avis
Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Paiement Sécurisé
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Service Support