Nouvelle version ! Conforme COVID-19 et loi n°3718 : Notre document unique d’évaluation des risques professionnels évolue pour rester conforme à l’évolution de la loi. Le document contient désormais un onglet « Prévention des risques » déjà pré-rempli par nos soins. La modification des risques est encore simplifié grâce à de nouvelles listes déroulantes. De plus, le document est désormais optimisé pour être imprimable directement au format A4 sans aucun réglage de votre part. Le design du document a également été intégralement revu pour être toujours plus ergonomique et toujours plus simple à prendre en main.

 

Il inclut l'évaluation des risques liés au Coronavirus comme l’exige la réglementation. L’obligation du port du masque comme moyen de prévention dans les espaces clos et collectifs y est inscrit, selon les mesures du gouvernement entrée en vigueur le 1er Septembre 2020.

 

Il comprend l'évaluation de l'ensemble des risques professionnels auxquels peuvent être confrontés les bouchers et/ou charcutiers dans leur quotidien, classé dans trois unités de travail différentes : 

 

_ Découpe / Préparation

_ Vente à la clientèle

_ Environnement de travail

 

Ce document inclut l'évaluation du risque Coronavirus, avec la dernière mise à jour réglementaire effective au 1er Septembre 2020 comprenant l'obligation du port du masque dans les espaces clos et collectifs.

 

Qualité du document : Étude basée sur l'article "Filière viandes : Prévention dans l’industrie et l’artisanat de la viande et des produits carnés" de l'organisme français INRS (Institut national de recherche et de sécurité).

 

Le résultat est un fichier Excel de 5 pages contenant :

  • Une première de couverture. 
  • Une page de garde avec les renseignements utiles sur l'entreprise.
  • Les rappels réglementaires sur les DUERP
  • La présentation de la méthode d'évaluation des risques.
  • La trame du document unique avec 22 risques détaillés, évalués, ainsi que les moyens à mettre en oeuvre pour les réduire.

 

Comme tous nos documents, ce fichier peut être modifié à volonté. Nous y avons inclus la méthode d'évaluation des risques simplifiés par listes déroulante vous permettant d'ajouter ou de modifier des risques facilement.

 

Vous retrouverez dans ce document les risques majeurs liés au métier de boucher charcutier. En voici un extrait :

 

Les risques de coupures liés à l'utilisation d'outils coupants / tranchants : Pour préparer les différentes pièces de viande, les bouchers ont besoin de découper des quartiers de viande. Pour cela, ils utilisent des outils électriques (trancheuses, hachoirs...) ainsi que des outils manuels (couteaux, scies…). Le risque est principalement présent lors de l'utilisation de ces outils, mais aussi et surtout lors du nettoyage et de la maintenance (ex : affûtage) de ces équipements. Les dommages possibles sont des coupures pouvant s'infecter en cas d'absence de désinfection, des plaies ouvertes provoquant des saignements importants (veine / aorte), voire des amputations. Pour réduire ces risques, il est recommandé de porter des EPI (gants anti-coupure) y compris pour la main porteuse du couteau. Veiller à utiliser des machines respectant les normes françaises (sigle NF) de sécurité et ne pas les modifier (ex : retrait des capots de sécurité). Rester alerte lors de l'utilisation et du nettoyage des équipements. Demander à ne pas être dérangé et ne pas courir d'une tache à une autre. En cas de coupures, désinfecter immédiatement la plaie pour éviter toute infection.

 

Les risques liés à la répétition de mouvements manuels : La découpe des animaux se faisant avec des couteaux, cela induit forcément des mouvements manuels de la main de manière répétée. Le risque est présent lorsqu'il faut réaliser des tâches nécessitant une répétition de mouvements manuels, et en particulier lors de la découpe des carcasses au couteau. Les dommages possibles sont des douleurs musculaires, des douleurs articulaires ainsi que des Troubles Musculo Squelettique sur le long terme. Pour réduire les risques de Troubles Musculo Squelettiques, il est nécessaire d'investir dans de bons couteaux et dans du matériel d'affûtage de qualité. Des équipements avec un meilleur tranchant permettent de réduire les efforts et donc les risques de développer des TMS. Il est aussi important de régler les plans de travail à hauteur d'homme pour moins forcer au quotidien. Pour compléter la prévention des TMS, alterner les taches en effectuant des rotations entre collègues si cela est possible.

 

Les risques liés au cumul des charges lors des manutentions : Les bouchers sont amenés à manutentionner des quartiers de viande ainsi que des carcasses. Pour faire ces manutentions, les manutentions se font souvent à dos d'homme. Le risque est présent tout au long de l'année, dès lors que les charges sont portées à dos d'homme. Le risque augmente proportionnellement au temps et à la distance de manutention. Les dommages possibles sont des douleurs musculaires, des douleurs dorsales (lombalgies) ainsi que des Troubles Musculo Squelletique (long terme). Pour réduire ces risques, essayer d'optimiser les installations pour pouvoir utiliser le matériel de manutention le plus souvent possible. Lors des manutentions, il est vital de respecter les bonnes postures de manutention : aller chercher la charge au sol en pliant les genoux et en gardant le dos droit. Une fois la charge ramassée au sol, déplier les genoux en collant la charge contre ses abdominaux et en gardant le dos droit.

 

Les risques liés au long maintien de la posture debout : Les bouchers sont amenés à faire de la découpe d'animaux pour avoir des quartiers de viande à vendre en boutique. Cette découpe ne peut être réalisée qu'en étant debout pour avoir suffisamment de force, ce qui implique un long maintien de cette posture. Le long maintien de la posture debout est une contrainte quotidienne pour les bouchers, car la découpe est une activité quotidienne. Les dommages possibles engendrés par un long maintien de la posture debout sont des douleurs musculaires, des douleurs articulaires, des douleurs dorsales ainsi que des lombalgies. Pour réduire ces risques, la première mesure consiste à aménager le poste de travail à hauteur d'homme de manière à ne jamais avoir à travailler le dos courbé. Avoir une posture droite permet de réduire significativement les risques de dorsalgies et de lombalgies.

 

Les risques de chutes de plain pied : Les bouchers sont susceptibles de chuter de plain-pied en raison de sols pouvant être sales, glissant s'il y'a des morceaux de viande ou de sang, ou bien encore si les sols sont humides en raison d'un nettoyage à l'eau. Le risque est présent toute l'année et plus particulièrement lorsque les sols sont en mauvais état. Ce risque est responsable de 20% des arrêts de travail de la profession. (donnée INRS). Les dommages possibles sont des hématomes, des fractures, des plaies voire des pertes de connaissance ainsi que des traumatismes crâniens. Veiller constamment à ce que les locaux soient propres, en particulier les sols. Utiliser de préférence des chaussures et/ou bottes à semelles antidérapantes.

 

Fin de l'extrait.

Document Unique : Boucherie - Charcuterie

€99.00 Prix original
€74.25Prix soldé
  • L'entreprise achetant ce document est la seule à pouvoir en bénéficier à son propre compte. Elle peut à ce titre modifier le document comme bon lui semble. Toute reproduction et/ou diffusion de ce document, en tout ou en partie, est interdite et sera suivie de poursuites judiciaires.

4.6
57 (Satisfaction client)
Laissez votre avis sur nos produits
Laissez nous votre avisContenu médiocre! Je le fais savoir auprès du service support en exigeant réparation.Contenu moyen! Et en plus j'ai besoin du service support pour l'utiliser.Contenu moyen! je sollicite le service support pour demander modification.Contenu complet mais j'ai quand même besoin d'assistance pour mon document.Contenu complet, je n'ai même pas besoin de demander d'assistance au service support!Laissez nous votre avis
Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Paiement Sécurisé
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Service Support