Nouvelle version ! Conforme COVID-19 et loi n°3718 : Notre document unique d’évaluation des risques professionnels évolue pour rester conforme à l’évolution de la loi. Le document contient désormais un onglet « Prévention des risques » déjà pré-rempli par nos soins. La modification des risques est encore simplifié grâce à de nouvelles listes déroulantes. De plus, le document est désormais optimisé pour être imprimable directement au format A4 sans aucun réglage de votre part. Le design du document a également été intégralement revu pour être toujours plus ergonomique et toujours plus simple à prendre en main.

 

Il inclut l'évaluation des risques liés au Coronavirus comme l’exige la réglementation. L’obligation du port du masque comme moyen de prévention dans les espaces clos et collectifs y est inscrit, selon les mesures du gouvernement entrée en vigueur le 1er Septembre 2020.

 

Notre document unique d’évaluation des risques à destination des paysagistes au format Excel est défini selon 3 unités de travail :

 

_ Travail en extérieur

_ En déplacement

_ Aux abords du chantier

 

Ce document est déjà complété avec l'ensemble des risques professionnels de la profession. Il respecte la réglementation en vigueur sur l'évaluation des risques professionnels à la charge de l'employeur : Article L. 4121-3 et L. 4121-2 du Code du travail.

 

Gage de qualité du document : Étude basée sur l'article "Paysagiste" de 'Institut de Recherche et d'Innovation sur la Santé et la Sécurité au Travail (IRIS-ST).

 

Le résultat est un fichier Excel de 5 pages contenant :

  • Une première de couverture.
  • Une page de garde avec les renseignements utiles sur l'entreprise.
  • Les rappels réglementaires sur les DUERP.
  • La présentation de la méthode d'évaluation des risques.
  • La trame du document unique avec 22 risques détaillés, évalués, ainsi que les moyens à mettre en oeuvre pour les réduire.

 

Comme tous nos documents, ce fichier peut être modifié à volonté. Nous y avons inclus la méthode d'évaluation des risques simplifiés par listes déroulante vous permettant d'ajouter ou de modifier des risques facilement.

 

Vous retrouverez dans ce document les risques majeurs liés au métier de paysagiste. En voici un extrait :

 

Les risques liés à l'utilisation d'outils mécaniques à main et à l'utilisation de machines : Ces risques sont inévitables de par les outils et les machines que sont amenés à utiliser les paysagistes : sécateurs, cisailles, etc. Les outils mécaniques à main génèrent 19% des arrêts de travail de la profession, tandis que les machines génèrent 3% des arrêts de travail de la profession. Pour réduire ces risques, fournir au personnel des EPI (gants) lors de l'utilisation de ces outils et machines. Veiller à utiliser des équipements respectant les normes françaises (sigle NF) de sécurité et ne pas les modifier (ex : retrait de sécurités). Rester alerte lors de l'utilisation et du nettoyage des équipements.

 

Les risques liés aux manutentions manuelles : Les paysagistes peuvent être amenés à faire des manutentions de charges lourdes sur d'assez longues distances : matières premières (ex : sacs de terreaux, grillages, roches) mais également des outils à moteur thermique (débroussailleuse, tronçonneuse) et des outils manuels (sécateurs, cisailles, etc.). Le risque dépend plus particulièrement de la zone de travail et de la quantité de matières premières / outils à emmener sur le chantier. Les dommages possibles sont des troubles dorso-lombaire ou musculo-tendineux. Les manutentions manuelles représentent la grande majorité des causes d'accidents de travail du secteur paysagiste, avec 52% des accidents de travail totaux recensés provenant de manutentions manuelles. Pour réduire ces risques, décharger le matériel au plus près de la zone de travail. Voir s'il est possible de recourir à des engins de manutention (ex : brouette, chariot) pour le transport de ce qui est lourd (outils et matière première).

 

Les risques liés aux chutes de hauteur : Les chutes de hauteur représentent 11% des arrêts de travail chez les paysagistes. Cela vient du fait qu'ils peuvent travailler en hauteur lors de certains travaux comme la taille d'arbre ou de haie. Ces risques sont proportionnels au temps passé à travailler en hauteur et dépendent principalement des moyens utilisés pour faire le travail en hauteur. Les dommages possibles sont des chutes, des chocs, des contusions, des fractures. Selon l'article R. 4323-63, si le risque de chute est faible on peut utiliser un escabeau NF pour du travail en hauteur à caractère exceptionnel. Les échelles doivent rester un moyen d'accéder à un endroit en hauteur tel qu'une plateforme : cela ne doit pas être un support de travail.

 

Les risques liés aux postures contraignantes : C'est une nécessité imposée par le métier : les paysagistes travaillent principalement sur des végétaux en place. De ce fait ils ne peuvent pas les déplacer et ils n'ont pas d'autre choix que d'adopter des postures contraignantes pour travailler. Le risque est présent toute l'année. L'exposition dépend du type de taches réalisées : plantation au sol, taille de haie nécessitant de lever les bras , etc. Le risque augmente encore en cas de travail en atmosphère froide, humide ou chaude. Les dommages possibles sont des douleurs articulaires (genoux), des troubles circulatoires, des douleurs dorsales, des douleurs musculaires. Pour réduire ces risques et avant de commencer un travail, prendre le temps de visualiser les éventuelles contraintes posturales qu'implique le travail (ex : travail bras en l'air) et voir s'il existe des solutions permettant de s'en affranchir (ex : escabeau pour tailler une haie ce qui évite de lever les mains au-dessus des épaules).

 

Les risques liés aux gestes répétitifs et prolongés : Dans leur métier, les paysagistes sont amenés à réaliser énormément de gestes répétitifs pendant de longues heures (ex : taille de haie, plantation, tonte d'espace vert, etc.). Ce risque engendre des douleurs articulaires (mains et poignée), des troubles circulatoires, des douleurs musculaires, des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS). Le risque est présent toute l'année et plus encore en cas de travail en atmosphère froide, humide ou chaude.

 

Risques liés aux contacts avec des substances chimiques dangereuses : Les paysagistes sont au contact de substances chimiques dangereuses, notamment des huiles motrices et de l'essence nécessaire au bon fonctionnement des machines thermiques. Ces risques sont principalement présents lors de la préparation des machines à moteurs (ex : faire le plein d'essence) et représente 3% des arrêts de travail de la profession. Les dommages possibles sont des réactions allergènes, des brûlures, des irritations, des attaques du système reproducteur, des mutations, des cancers.

 

Fin de l'extrait.

Document Unique : Paysagiste

€99.00 Prix original
€74.25Prix soldé
  • L'entreprise achetant ce document est la seule à pouvoir en bénéficier à son propre compte. Elle peut à ce titre modifier le document comme bon lui semble. Toute reproduction et/ou diffusion de ce document, en tout ou en partie, est interdite et sera suivie de poursuites judiciaires.

4.6
57 (Satisfaction client)
Laissez votre avis sur nos produits
Laissez nous votre avisContenu médiocre! Je le fais savoir auprès du service support en exigeant réparation.Contenu moyen! Et en plus j'ai besoin du service support pour l'utiliser.Contenu moyen! je sollicite le service support pour demander modification.Contenu complet mais j'ai quand même besoin d'assistance pour mon document.Contenu complet, je n'ai même pas besoin de demander d'assistance au service support!Laissez nous votre avis
Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Paiement Sécurisé
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Service Support
Large catalogue