Nouvelle version ! Conforme COVID-19 et loi n°3718 : Notre document unique d’évaluation des risques professionnels évolue pour rester conforme à l’évolution de la loi. Le document contient désormais un onglet « Prévention des risques » déjà pré-rempli par nos soins. La modification des risques est encore simplifié grâce à de nouvelles listes déroulantes. De plus, le document est désormais optimisé pour être imprimable directement au format A4 sans aucun réglage de votre part. Le design du document a également été intégralement revu pour être toujours plus ergonomique et toujours plus simple à prendre en main.

 

Il inclut l'évaluation des risques liés au Coronavirus comme l’exige la réglementation. L’obligation du port du masque comme moyen de prévention dans les espaces clos et collectifs y est inscrit, selon les mesures du gouvernement entrée en vigueur le 1er Septembre 2020.

 

Notre document unique d’évaluation des risques a destination des viniculteurs comprend l'évaluation de l'ensemble des risques rencontrés dans la profession, classé en trois unités de travail :

 

_ Travail à la cuverie (vinification / embouteillage)

_ Travail administratif

_ Contact clientèle

 

Ce document inclut l'évaluation du risque Coronavirus, avec la dernière mise à jour réglementaire effective au 1er Septembre 2020 comprenant l'obligation du port du masque dans les espaces clos et collectifs.

 

Ce document est déjà complété avec l'ensemble des risques professionnels de la profession. Il respecte la réglementation en vigueur sur l'évaluation des risques professionnels à la charge de l'employeur : Article L. 4121-3 et L. 4121-2 du Code du travail.

 

Gage de qualité du document : Étude basée sur :

 

_ L'article "La prévention des risques professionnels des viticulteurs et vignerons" de l'organisme Officiel Prévention.

 

Le résultat est un fichier Excel de 5 pages contenant :

  • Une première de couverture.
  • Une page de garde avec les renseignements utiles sur l'entreprise.
  • Les rappels réglementaires sur les DUERP.
  • La présentation de la méthode d'évaluation des risques.
  • La trame du document unique avec 27 risques détaillés, évalués, ainsi que les moyens à mettre en oeuvre pour les réduire.

 

Comme tous nos documents, ce fichier peut être modifié à volonté et inclus la méthode d'évaluation des risques simplifiés par listes déroulante vous permettant d'ajouter ou de modifier des risques facilement.

 

Vous retrouverez dans ce document les risques majeurs liés au métier de viniculteur. En voici un extrait :

 

Les risques liés aux électrocutions par les procédés de vinification : Dans la cuverie, les viniculteurs utilisent de nombreuses machines industrielles (ex : girafe, pressoir, table de tri, égrappoir, etc..). Celles-ci peuvent avoir des dysfonctionnements électrotechniques nécessitant une intervention humaine. Le risque électrique est principalement présent lors du dysfonctionnement électrotechnique d'une machine en plein besoin. La mise en sécurité devient alors secondaire et les risques sont plus importants. L'électrocution implique la mort pour l'opérateur. Pour réduire les risques lors de l'intervention dans les armoires électriques des machines, il est important de consigner électriquement l'appareil sur lequel on intervient et cela même en cas d'urgence. Il est recommandé de passer l'habilitation électrique du niveau correspondant à ses connaissances et à ses besoins afin d'apprendre à travailler en sécurité (ex : consignation pour soi-même jusqu'a 1000 volts en B1V, consignation pour soi-même et les autres intervenants jusqu'a 1000 volts en B2V).

 

Les risques de coups et d'aggripage par les procédés de vinification : Dans la cuverie, les viniculteurs utilisent des machines en rotation qui peuvent porter des coups ou bien agripper une personne. Le risque d'aggripage est principalement présent lors du travail à proximité d'une machine en rotation, ou lors d'une intervention de maintenance alors que l'appareil n'a pas été consigné. Les dommages possibles sont des hématomes, des coupures pouvant engendrer des hémorragies, des plaies susceptibles de s'infecter si elles ne sont pas désinfectées, des écrasements, des amputations, voire la Mort. Pour éviter les risques d'aggripage et de coup, il est nécessaire de mettre en place les capots de sécurité sur chaque machine. Pour les machines ne disposant pas de capot de protection, la présence d'un arrêt d'urgence type coup de poing facilement accessible par les utilisateurs est recommandé.

 

Les risques liés à l'utilisation de produits détergents / désinfectants : Dans la cuverie, il est nécessaire de maintenir l'hygiène des locaux et des machines afin de garantir l'absence de toute source de contamination. Pour cela, on utilise fréquemment des produits détergents et/ou désinfectants. Le risque est principalement présent lors de l'utilisation de ces produits d'entretiens, mais aussi lors de leur préparation et de leur rangement. Les dommages possibles sont des sensibilisations allergiques (dermites, eczéma), brûlures cutanées ou oculaires, sensibilisations allergiques (eczema / asthme). Ces produits peuvent également produire des intoxications en cas d'inhalation. Pour réduire les risques chimiques, il est important de toujours respecter les consignes d'utilisation des produits, en particulier le port des EPI prescrit par le fabricant (gants, lunette de protection). Il est utile d'assurer un renouvellement de l'air dans la cuverie lors du nettoyage afin d'évacuer les vapeurs des produits volatiles ou leurs sous-produits. 

 

Les risques de chocs et d'écrasement par les véhicules en circulation : Les viniculteurs peuvent se faire percuter par des véhicules en circulation dans la cuverie : tracteurs et/ou chariots de manutention et/ou véhicules légers. Le danger est présent toute l'année, mais plus particulièrement lors des périodes de pics d'activité principalement (vin des vendanges), lorsque les manœuvres sont précipitées parce qu'il faut aller vite. Les dommages possibles sont des blessures, des écrasements, des contusions, des fractures, voire la perte d'un membre. Dans des cas rarissimes, ces chocs et ces écrasements peuvent également occasionner la mort. Pour réduire les risques liés à la circulation de véhicules, il est utile de créer des zones pour les piétons ainsi que des zones pour les véhicules en circulation, délimitées par de la peinture au sol. Pour les piétons, le port du gilet de sécurité fluo en présence de véhicules permet de réduire significativement les risques d'écrasements. Pour les engins de manutention, il est important de suivre les consignes apprises au cours de la formation CACES : fourches relevées à mi-hauteur de genoux, avertissement par le klaxon dans les zones de faibles visibilités.

 

Fin de l'extrait.

Document Unique : Viniculture

€99.00 Prix original
€74.25Prix soldé
  • L'entreprise achetant ce document est la seule à pouvoir en bénéficier à son propre compte. Elle peut à ce titre modifier le document comme bon lui semble. Toute reproduction et/ou diffusion de ce document, en tout ou en partie, est interdite et sera suivie de poursuites judiciaires.

4.6
57 (Satisfaction client)
Laissez votre avis sur nos produits
Laissez nous votre avisContenu médiocre! Je le fais savoir auprès du service support en exigeant réparation.Contenu moyen! Et en plus j'ai besoin du service support pour l'utiliser.Contenu moyen! je sollicite le service support pour demander modification.Contenu complet mais j'ai quand même besoin d'assistance pour mon document.Contenu complet, je n'ai même pas besoin de demander d'assistance au service support!Laissez nous votre avis
Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Paiement Sécurisé
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Service Support
Large catalogue