Document Unique : Modèle vierge gratuit

Télécharger gratuitement notre modèle de document unique au format Excel. Ce modèle de DUERP vous permettra de réaliser facilement l'évaluation des risques professionnels dans votre entreprise.

Contrairement à nos autres documents uniques déjà complétés, ce tableau est à compléter manuellement. Il ne comprend pas la méthode d'évaluation des risques simplifiée, ni les listes déroulantes, ni les calculs automatiques de risques disponibles sur nos autres documents.

Document unique modèle vierge gratuit

Notre modèle gratuit est fourni avec un exemple de risque : la contamination par le COVID-19.

Formulaire

 

Remplissez le formulaire suivant pour accéder au téléchargement de votre document gratuit

Comment compléter ce document unique gratuit?

Pour compléter le document unique d'étude des risques professionnels, il est nécessaire de réaliser trois étapes :

1) Répertorier les risques dans l'entreprise

2) Evaluer ces risques

3) Trouver des solutions pour réduire ces risques

Exemple : Si vous êtes un restaurateur, vous employez probablement des cuisiniers ainsi que des serveurs. Pour réaliser votre document unique d'étude des risques professionnels, vous allez devoir répertorier les risques auxquels sont soumis ces cuisiniers et ces serveurs. Dans un deuxième temps, vous devrez évaluer ces risques pour déterminer lesquels sont les plus préoccupants. Enfin, vous devrez trouver des solutions pour réduire ces risques, en commençant par ceux que vous aurez évaluer comme étant les plus importants.

A) Première étape : Comment répertorier les risques dans l'entreprise?

Pour chacun des différents postes de travail ("unité de travail" selon les textes de loi) de votre entreprise, vous devrez vous poser la question "Quel risque y'a-t-il sur ce poste de travail?"

Exemple : Pour les cuisiniers, un des risques principaux est le risque de coupure. Pour les serveurs, un des risques principaux est le risque de chute de plain-pied. Ces deux risques doivent être intégrés dans le document unique d'étude des risques professionnels.

Bien évidemment, il existe de nombreux risques en plus de ceux que nous venons de voir. Il va être important de se mettre à la place du salarié, de se glisser dans son quotidien pour être sûre de répertorier tous les risques possibles.

Mais comment être certains de ne pas oublier de risques lorsque je les répertorie ?

Parmi les différents risques que l'on peut trouver dans le monde de l'entreprise, certains sont récurrents et se retrouvent dans de nombreux secteurs. Nous avons dressé une liste de ces différents risques :

_ Risque de chute de hauteur / Risque de chute de plain-pied

_ Risque lié à l’outillage électrique et pneumatique / Risque lié à l’outillage manuel.

_ Risque lié aux postures / Risque lié aux gestes répétitifs

_ Risque lié au bruit

_ Risques travail par grand froid / Risque travail par grande chaleur

_ Risque d’incendies / Risque d’explosions

_ Risque routier

_ Risque psychosocial (dépression, burn-out, bore-out)

 

Checker cette liste pour chacun des postes de votre entreprise et demandez si cela concerne vos salariés. Cela vous permettra d'avancer plus rapidement dans la création de votre répertoire de risques.

Il est également possible de consulter le personnel de votre entreprise pour avoir son avis sur la question. Avoir le retour des personnes directement concerné est un plus considérable pour aboutir à un document unique avec une vraie valeur ajoutée. Il est également recommandé de se plonger dans l'historique des accidents de travail que vous avez pu avoir récemment.

B) Deuxième étape : Comment évaluer les risques ?

En ce qui concerne l'évaluation des risques professionnels, il n'y a pas de méthode particulière à utiliser sur le plan légal. Nous vous recommandons cependant d’utiliser une méthode d’évaluation des risques qui se basent sur plusieurs critères. En ce qui nous concerne, nous utilisons une méthode adaptée aux petites entreprises basée sur 4 critères :

  • Occurrence : Quelle est la probabilité qu’un incident survienne ?

  • Exposition : A quelle fréquence suis-je exposé à ce risque ?

  • Gravité : Quelle est la gravité en cas d’incident ?

  • Maîtrise : Quel est le niveau de maîtrise de ce risque dans mon entreprise ?

 

Pour ces quatre critères, nous avons défini plusieurs réponses :

  • Occurrence : Fort probable, Possible, Presque impossible, Probable

  • Exposition : Une fois par an, une fois par semaine, une fois par mois, une fois par jour

  • Gravité : Sans arrêt de travail, Arrêt de travail, Effet irréversible, Mort.

  • Maîtrise : Aucune maîtrise, Partiellement maitrisé, Maitrisé, Bien maitrisé

 

Nous avons ensuite programmé notre fichier Excel pour avoir des listes déroulantes comprenant ces différents choix et déterminer un indice de criticité automatiquement. Plus cet indice est élevé, plus le risque est préoccupant et il faudra trouver des solutions pour le réduire rapidement.

Pourquoi utiliser une méthode d'évaluation des risques ?

Utiliser une méthode d'évaluation des risques vous permettra de réaliser une évaluation objective. En effet, en évaluant tous vos risques avec une même méthode, vous obtiendrez un résultat neutre et surtout qui ne sera pas influencé par votre opinion personnelle. Cela est important, car on peut parfois juger certains risques plus critiques qu'ils ne le sont vraiment, et sous-estimé des risques qui eux sont vraiment importants. C'est quelque chose que l'on retrouve souvent sur des risques ayant des conséquences visuelles importantes d'une part, et d'autre part sur des risques ayant des conséquences sur le long terme engendrant des maladies professionnelles.

Exemple : Pour un transporteur routier, le risque de chute de hauteur d'un hayon de camion peut paraître à première vue plus important que le risque lié au maintien de la posture assise prolongé pendant de longues heures. Pourtant, ce n'est pas forcément si évident. La chute de hauteur à de fortes chances de provoquer des lésions, voir même des fractures, mais cela peut se soigner. Alors que le fait d'avoir une posture assise prolongée pendant de longues heures peut entraîner des problèmes d'arthrose sur le long terme dû au manque d'activité physique ce qui constitue un handicap important et même dérivé sur une maladie professionnelle sur le long terme.

Ce genre d'analyse approfondie est facilité lorsque l'on utilise une méthode d'évaluation des risques multifactorielle comme nous le faisons.

C) Troisième étape : Comment réduire les risques?

Une fois l'inventaire des différents risques réalisés, il reste à trouver des solutions permettant de les réduire. Pour cela, le Code du travail fixe dans son article L. 4121-2 les principes généraux de prévention des risques. Pour résumer ce texte de loi, voilà l'ordre des points à suivre :

1° Eviter les risques ;

2° Evaluer les risques qui ne peuvent pas être évités ;

3° Combattre les risques à la source ;

4° Adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé ;

5° Tenir compte de l'état d'évolution de la technique ;

6° Remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux ;

7° Planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants, notamment les risques liés au harcèlement moral et au harcèlement sexuel, tels qu'ils sont définis aux articles L. 1152-1 et L. 1153-1, ainsi que ceux liés aux agissements sexistes définis à l'article L. 1142-2-1 ;

8° Prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle ;

9° Donner les instructions appropriées aux travailleurs.

C'est encore un peu obscur? Voilà ce qu'il faut comprendre dans les grandes lignes :

1) Je cherche tout d'abord si le risque peut-être supprimer.

2) Si ce n'est pas le cas, je cherche à réduire ce risque en mettant en place des protections collectives (ex : ligne de vie pour travail en hauteur)

3) En plus de ces éventuelles protections collectives, je cherche à mettre en place des protections individuelles (ex : casque pour le bruit)

4) En plus de ces éventuelles EPC et EPI, je cherche à réduire le risque en m'intéressant aux formations pour le personnel. (ex : formation travail en hauteur)

Vous savez désormais comment réaliser votre propre document unique. N'oubliez pas que ce document devra être mis à jour chaque année ou bien lors de l'achat de nouveau matériel.

Paiement Sécurisé
CB / PayPal
Service Support Réactif
Réponse mail  : 24h
Large catalogue
Disponibilité immédiate

Téléchargement rapide 

Ingénieur conseil, à l'écoute de vos besoins.